Les Français, restent à l’égard de l’info

Les Français, restent à l’égard de l’info

Si la méfiance envers les médias ne cesse de gagner du terrain, des initiatives sont lancées pour inviter le public à retrouver cette confiance perdue.   

Selon l’enquête menée en janvier 2022 par Kantar La Croix(1), la télévision demeure le premier moyen d’information pour 55 % des Français de plus de 35 ans, alors qu’une majorité des moins de 35 ans (66 %) privilégie Internet.

On constate aussi que l’intérêt global pour l’actualité recule d’année en année, puisqu’il est passé de 76 % en 2005 à 62 % en 2022. En outre, seulement 38 % des 18/24 ans expriment un intérêt pour l’actualité. Pire : ils ne sont que 29 % des Français à accorder leur confiance à des informations émanant des médias.

On peut également lire dans l’hebdomadaire Stratégies que21 médias français se sont associés au programme de lutte contre la désinformation, qui a été annoncé en décembre 2021 par l’AFP et Google France et qui court jusqu’en juin 2022. Son objectif est de contrer les fausses informations durant les campagnes présidentielles et législatives. L’AFP, Arte, Euronews, France24, LCI, M6, Rue89, RFI, RMC, RTL, TF1 et TV5 Monde se sont engagés dans cette démarche. Le public pourra notamment “interpeller la coalition sur les propos d’un candidat ou sur les publications circulant sur les réseaux sociaux”.

Cette louable initiative suffira-t-elle à faire remonter la confiance des Français envers les médias ? Rien n’est moins sûr, d’autant que les chaînes publiques ne s’y sont pas associées.

Stéphanie Valois